jeudi 29 décembre 2011

New Mexico

Clemente,Emilio,Horacio,Ernesto,ce sont nos rencontres d'un moment a travers un nouveau pays,aux sonorites ensoleillees,au gout epice,Dacodah,Tim,John,Vannetta,en sont d'autres,plus americains,mais avec aussi de gros coeur
Le Nouveau Mexique est une contree melee de sang indien,espagnol,europeen
Apres avoir quitte John et Patricia a Largo Canyon,nous entrons en pays navajo,balaye par des tempetes de neige.Nous pensions trouver le soleil mais nous apprenons qu'ici ,dans la region de Farmington,le temps en hiver est aussi rude qu'au Montana,le Continental Divide y trace sa route ''rough'' en hautes altitudes
Alors que nous cherchions un refuge pour la nuit,nous rencontrons de jeunes indiens,a cru sur leurs montures,qui revenaient de rassembler leurs 40 tetes de betail,apres un conseil de guerre,ils nous invitent chez la grand mere ridee mais belle comme un soleil .Peu de mots pour communiquer mais assez de gestes et de sourires pour nous offrir un bol de soupe aux haricots et le cafe,la demeure est modeste,deux pieces sombres,le poele qui ronronne,peu de confort mais suffisant  pour gouter au bonheur de la chaleur humaine,seul,un opportuniste,la tele.On nous ouvre les portes du hogan(yourte en bois),on y allume un feu d'enfer,les chevaux sont mis dans le coral avec de la luzerne, a l'ecart des leurs en liberte,une invitation remplie de respect
Pendant la nuit,les jeunes ,qui dormaient tous chez la grand'ma,a meme le sol,viennent nous visiter a plusieurs reprises,''IT'S OK''nous demandent ils.Curiosite,regles de politesse,ou alors effets de l'alcool,ces manieres d'importuner les invites la nuit nous ont amuses
puis ,prochaine destination,toujours plus a l'ouest,Cabesan Peak,la neige et le blizzard nous surprennent de bon matin et nous devons garder la tente jusque midi,pas moyen de rester outside,les rafales de vent glaciales et chargees de neige,nous cinglent et nous aveuglent,les chevaux tremblent de froid ,la tete basse,l'aventure deviendrait elle une expedition...la route est enneigee et Cabesan,sur la carte,n'existe plus,vers 1940,une inondation a balaye le pueblo et le barrage,ne subsiste qu'un ranch et l'eglise au milieu de quelques maisons en adobe abandonnees,,mais ,chanceux que nous sommes,nous rencontrons Clemente,l'unique habitant
Il nous prend sous sa protection,nous propose une etable pour dormir et nourrit genereusement les chevaux,Clemente continue a vivre sur les conseils de feu son pere,''my father said....a lot of good things about horses and life''Il nous offre des chaussettes en laine car'' my father said...''
Nous quittons ce brave Clemente en suivant ses conseils,''ne continuez pas vers l'ouest ,la meteo est mauvaise,il n'y a pas d'eau,pas d'herbe,pas de ranch durant 3,4 jours et a 10 or30 miles eloignes du chemin , vu le prix excessif du foin,ils ne nourissent pas leur betail''Il nous faudrait une autre monture pour porter le manque a trouver alors,sages et moins aventuriers,nous choisissons le gaspipelineroad qui nous emmene vers le Rio Grande plus safe,parait il mais moins equestre
A San Ysidro,on trouve un feedstore,le foin d'herbe est vendu 11 dollards la botte ,celui de luzerne,14,speculation du a la secheresse au Texas,les texans ont une aide du gouvernement pour l'achat du foin qui provient de la vallee du Rio Grande,tout le foin est vendu hors de prix  aux  ranchers de l'ouest desertique mais ceux ci n'ont aucune aide,vive la solidarite agricole....
Le Bosque trail est un bon moyen pour longer la riviere miraculeuse du New Mexico,de traverser avec quietude Albuquerque,la plus grande ville de l'etat,nous avons camper en plein coeur de la ville et meme allumer un feu poiur cuisiner avec notre dutch oven mais les facilites s'estompent vite,les gates,les private properties,les dams,les wild refuges nous obligent a emprunter la hway number1,et la enfin,nous rencontrons par hasard,les premiers membres du BCH,backcountryhorsemen,it means,les cavaliers d'exterieurs que nous avions contacte de France avant notre depart.
Notre voyage devient alors assiste,on  organise nos etapes d'un membre a un autre,on transporte nos bagages pour alleger nos packed horses,on nous propose le trailer pour eviter des axes routiers,on pourrait s'habituer au confort...mais stop,l'autonomie est aussi un confort
Noel approche,nous passons la nuit du 24 decembre sous la tente a moins10 degres celsius,au milieu de la neige,au reveillon,une boite de chicken soup rechauffee sur le rechaud a alcool,meme pas de bois pour allumer du feu,meme pas d'arbre poiur attacher les chevaux,seulement 2 poteaux electriques pour suspendre la ligne d'attache et de la luzerne deshydratee,ah c'est hard l'aventure et a 8 heures du soir au duvet avec les pieds froids,sur la route,les gens ont pitie de nous et nous offrent les gateaux non consommes a Noel,quelquefois,il est bon de cheminer
Et voila Hatch, la capitale du chile,la langue officiel est l'espagnol,ou le 23 mai,nous sommes passes en velo et dormi dans le city park,la boucle est fermee,l'objectif atteint a 90 miles du Mexique
2000miles,3000kms,may be ont ete parcourus by horseback a travers l'Idaho,le Montana,le Wyoming,l'Utah,le Colorado,et enfin,le New Mexico
Il faut savoir s'arreter,etre raisonnable,ne pas toujours en voulouir plus,ne pas pecher par orgueil et se rejouir de ce que nous avons vecu,des jours de bonheur mais aussi de bad days avec la conduite des  chevaux,le trace des chemins introuvables,les histoires de couple...les chevaux ont besoin de se reposer meme s'ils sont en bon etat,c'etait aussi un objectif du voyage,finir tous en bonne sante physique et morale
le voyage au long cours 'c'est la vie au jour le jour,sans les murs du quotidien,les portes et les fenetres sont constamment ouvertes pour laisser entrer le vent de la liberte et des opportunites
notre visa prend fin en mars,nous allons  essayer de vendre nos chevaux et le materiel ici a San Acacia et surement reprendre le guidon de nos velos
DON'T GO WHERE THE PATH MAY LEAD,GO INSTEAD WHERE THERE IS NO PATH...AND LEAVE A TRAIL
vous pouvez nous retrouver sur face book a la page Dacodah Herkenhoff
Happy New Year
Fredo

jeudi 1 décembre 2011

The colorado it is liberal?sure it is colored!

Les couleurs automnales  sont la , les `aspen``(trembles)illuminent la montagne de leurs feuilles aux couleurs allant du profond jaune citronne a celle  de l`or ,mais ce n`est pas de ces couleurs que je veux vous parler ,nous pourrons les voir aisement sur les photos ,mais plutot de la palette humaine et de sa diversite .Si a Nucla nous avons pu rencontrer ce que l`amerique sait faire de plus conservateur en la personne de deux tres gentils peresonnes pourtant ,les contradictions humaines me surprendrons toujours ,le syndrome mexicain celui de la drogue partout et de l`insecurite (il y a moins de 1000 habitants ici et tout le monde connait tout le monde !)la NRAet le droit au port d`arme ,les jeunes qui ne veulent rien faire ect les discours seraient t`ils les memes qu`en vieille France ?Deux petites bourgades du sud du Colorado nous offrirons une toute autre image Commencons par la fin ;au milieu de nul part un ranger gare sa voiture :``hello,you are two french people ``et de nous donner quelques explications sur la traversee des ``tribal lands``les reserves indiennes ,il est charge de la surveillance de celles-ci ;il nous faut un permis pour celle des Utes ,un guide ,et quelques deniers.Mais comment nous connaissait-il? Nicole la femme du sellier de Dolores lui avait signale notre passage et notre intention apres nous avoir trouve un coin pour passer la nuit et une adresse pour le lendemain.L`adresse etait bonne mais le village sans ``feed store ``pour trouver des ``shoes`` pour nos chevauxIl fallait faire quelques miles sur une route bien asphatee et marche arriere.S`il y a une chose difficile a imposer a Fredo c`est bien de faire le chemin inverse cela nous a  parfois valu de doux mots d`oiseau ,elle decide de ``hitchiker``(faire du stop)sans quitter ses chaps ni son ``cow boy hat ``qu`elle a definitivement adopte .Deux jeunes menuisiers charpentiers l`emmenent a Dolores ,ils ont cree leur propre entreprise et s`en  rejouissent ca marche bien et au rytme qu`ils decident se menageant du temps pour autre chose (des jeunes qui veulent faire quelque chose!!)
Fredo se retrouve a Dolores et c`est Nicole qui l`emmenera a Cortez chercher les ``new shoes``Fin du premier episode.
Mancos joli petit village au allure espagnole ou   nous avons choisi de faire etape la pendant une journee ,la proximite de Mesa Verde et de ses fameuses habitations Anasazis etait une raison supplementaire ,et l`acces au parc national interdit aux chevaux une troisieme .Pour qualifier Mancos je dirais ``ouverte `` liberale``au sens americain ,vie culturelle intense, boutique bio, apres un maire gay c`est Michelle qui lui succede elle aussi est homosexuelle,elle travaille dans une ``medecine school``avec des chevaux et des enfants handicapes C`est elle qui nous trouvera la ``land``abandonne mais herbeuse pour la nuit.
Mais voila comment l`expression de fil en aiguille se realise.Tout commence reellement par du fil qu`il faut trouver pour recoudre un accroc sur une saccoche de bat.Michelle nous indique une boutique mais l`ecriteau sur la porte indique ``sorry closed``pendant deux jours.Zuma ,l`epicerie cafe resto qui lui fait face aurait t`elle le fil de coton meme bio defaillant?Apres avoir fait la demande, Fredo repart avec des victuailles offertes ,bu un cafe mais surtout fait la connaissance de Robert qui apportera le fil ,trouvera un hote et un champ clos et nous emmenera le lendemain visiter les ruines indiennes.
Jerry est animateur ``volonteer`` (benevole)dans une radio libre; KISP et sans pub et samedi soir il a une soiree de soutien ,trois groupes se succedent ,du rock efficace comme savent le faire les americains .Jerry aiment voyager et il gate les voyageurs de passage ...
Lundi a l`heure du depart arrive un menuisier pour changer un huisserie si vous vous rappeler l`autostoppeuse vous saurez qui c`est !!!Fin du deuxieme episode ,
Pas tout a fait ,mais comment avions nous fait la connaissance de Michelle ,simplement en accostant Tracy sa soeur qui se promenait avec sa mere dans le ``city park``,je pourrais ajouter que leur pere a vecu pres de la maison a Saumur bonne occasion pour parler des vins d`anjou !!!
Magie du hasard et de la necessite ,de la coincidence et de l`opportunite ,le voyage est fait de cela ou c`est cela qui fait le voyage .
Andre
Ps:vous tous qui vous interresse au mouvements sociaux allez jeter un coup d`oeil sur ce qui se passe ici autour et contre la bourse et les grands capitaux !goodmorning Mr Bakounine

vendredi 25 novembre 2011

Colorado,New Mexico

Non,nous n'avons pas ete ensevelis par la neige,mais notre aventure aurait pu se transformer en expedition,cela dit pour tenir en haleine nos lecteurs
Apres avoir quitte a Delta Colorado notre famille d'accueil,la jument guerie,l'equipe reposee,nous sommes retournes a notre vie nomade,a travers les hautes montagnes(7ooo feet d'elevation).La veille de notre depart,Keneth,zappait sur les channels de la tv set ,pour connaitre la meteo a venir,3 jours de beau temps,puis neige sur les hauteurs avec 90 per cent de certitude...aie,aie
Apres Colombine Pass,la route devint blanche et glissante mais ne pose aucun probleme pour les chevaux circuler mais l'herbe est gelee,indigeste pour nos herbivores
Puis,nous sommes surpris par une tempete de neige,mais un ranch isole nous ouvre ses portes,c'est aussi un gite d'etape pour les chasseurs qui nous invitent a leur table ,ce soir ,un repas mexicain arrose de vin californien
Chasseurs venus du Texas,de Californie pour tuer de leur propre fusil un elk.un deer,moyennant tout de meme,une belle somme d'argent(licence,location de la chasse,guides,repas et gite)
Au,next snowstorm,2 cowboys rassemblant leur betail avant la transhumance,nous proposent un coral et un airstream(ancienne caravane en alu en forme aero dynamique)stationne la,en haut du col comme abri.Pas d'eau,ni electricite mais le reve d'Andre est enfin realise''dormir,un jour dans un airstream''
nous faisons fondre la neige sur un feu de bois et dormons bien serres l'un contre l'autre,le lait est pris en glace et les chevaux ont  le ventre vide mais les jours suivants seront meilleurs,du foin de luzerne et un nid douillet dans une minuscule maison en bois,Bob et Barbara,fermiers pennsylvaniens,ont moved here to find the open land (pays ouvert)
Par bribes,le profil et la vie americaine se decouvrent dans l'intimite,et nous sommes a chaque fois emerveilles d'apprendre toutes ces histoires personnelles qui tissent la creation  et l'actualite des Etats Unis
A l'instant meme,nous avons les sabots sur le sol du Nouveau Mexique.Des forteresses rocheuses,d'hautes murailles ocres,sculptees,lissees par les temps,sous un ciel bleu intense au milieu d'un desert de sagebrushes et de tumbleweeds ,serpente par une riviere encaissee mais a sec,sont notre spectacle quotidien.Ce decor mineral inhsospitalier habite may be ,par les esprits,caches sous le corps d'un corbeau ou derriere un rocher a la forme humaine,font galoper notre imaginaire tandis que,tels des miniatures,nous progressons paresseuse ment sur la piste de sable,le long des canyons interminables
Marcher 100 miles sans rencontrer un ranch est ici chose possible,c'est pourquoi,le choix de notre itineraire doit etre pese pour trouver l'eau et la nourriture
En ce moment,nous sommes chez Patricia et John a Largo Canyon,aussi guest's ranch.Patricia debourrent des chevaux mustangs sauvages captures par les Forces Services avant leur adoption(25 dollards),4 semaines lui suffisent generalement pour assagir un cheval,avec une methode d'approche qui se nomme''clicker''basee sur le comportement et conditionnement animals...j'observe ,Pat au cours de son travail,sans violence ,le cheval est amene a faire confiance a l'homme En compensation de ses progres,il recoit des douceurs(feuilles de luzerne ou grain) et en meme temps un declic(un mot court X ou le bruit du ''clicker''clic)have you understood?
ils habitent au milieu du desert  sur la piste,dans une vaste maison en adobe(ancienne ecole)a 30 miles de 2 ghost towns et a 2 hours de route pour se ravitailler
Oeuvres du diable ,les puits de gaz,propulse par pipeline en Californie,sont aussi des dons d'emplois pour les indiens
New Mexico,c'est aussi les tortillas,les buritos,les tacos des tamales,etc a base de farine de mais,avec des haricots ,du fromage,de la viande hachee,des avocats...et of course,oh,my gush,le chili ,la question s'impose a chaque fois avec un sourire jusqu'aux dents''green or red''
Nous allons reprendre la route vers le sud,hier,c'etait Thanks Giving,fete nationale d'origine indienne,ce jour indique aussi le debut du reel hiver
have a nice day
spicy Fredo

vendredi 28 octobre 2011

L`Utah :it is a mormon land

Apres avoir visite Weleda,  la mere de Dug pour lui signaler notre presence dans le wagon couchette d`Union Pacific pose sur leur campground ,elle passera nous voir les bras charges de legumes de son jardin.Dans le sac il y avait aussi le livre des mormons et celui des filles du seigneur.Elle continue sont oeuvre de missionnaire qu`elle a exerce avec son mari en Tasmanie et dans divers etats des etats unis et ceui de porte ouverte a l`etranger puisque c`est dieu qui l` a envoye ici .C`etait ecrit que vous deviez passer ici peut `on s`entendre dire .Elle nous parle aussi de ses 7 enfants!
Before the second cattle guard turn on the right their a place for our horses and for you. Ilest rare que l`on vous aborde et vous fasse telle proposition Claryn nous invite a camper pret de sa caravane au abord de la national forest peut etre un peu pour parler lui qui vit seul 6 mois de l`annee a garder les 1000 vaches dissiminees sur les clairieres .74 ans ,cow-boy dans l`ame sa femme ne l`accompagne pas elle a ete fort occupe sans doute avec ses 7 enfants (aie!)trois sont en mission et pendant 2 ans ,plus que de religion il nous parlera de son metier qu`il aime et des jeunes qui preferent le 4 wheels(quad)pour surveiller le betail Le matin nous repartirons avec deux boites de ``chili con carne`qu`il nous offre avant de partir sur son 4 wheels verifier les clotures il n`echappera pas a la nouvelle methode lui non plus .
Jim venait payer sa facture d`electricite et nous ``chinions``une place au meme endroit ,premiere a droite un half of miles puis a gauche et une ``barn``rouge l`oeuvre de porte ouverte etait realisee aussi pour lui et sa femme Jackie ,6 enfants ,31 petits (aie,aie!)avec eux nous en saurons un peu plus sur les mormons ,la mort du prophete ,l`exode,les volontaires ,la terre promise.Retraite des mines et ayant vendu ses dernieres vaches il s`appretent a partir en mission .Nous repartirons avec des legumes du jardin.
Jensen et il est bien tard ,la nuit tombe et une voiture nous rejoint ,Tamara et Hank nous invite les chevaux au foin de luzerne dans un grand corral ,lit douillet et vrai repas pour nous.Comme chez Jim le repas est precede de la priere ou l`on remercie dieu ``d`amener ``quelqu`un a leur table ,cette fois ci ce sont plutot eux qui avait fait l`oeuvre ,merci leur soit rendu...
Nous sympatiserons beaucoup avec eux et la journee pluvieuse du lendemain nous incitera a rester une nuit de plus .Peltier c`est le nom de Hank ,cela me rappelle la bretagne ,Vitre ,le tonnelier portait le meme nomet nous voila parti sur la genealogie ,le dada des mormons Et de montrer l`arbre des ancetres et le moment ou le nom canadien Pelletier s`est americanise en perdant le ``le``pour Peltier.Celui de Tamara qui ne remonte pas moins qu`a Adam et Eve !!Plus serieuse nos questions sur la religion ,la polygamie (une nescessite apres l`exode et le grand nombre de veuves et le peu de descendants!!!)l`argent (chacun donne ce qu`il veut).En bon missionnaire ils repondront a toutes nos questions avec conviction et  foi .Joublais Tamara a eu 4 enfants et Hank aussi (aie aie aie aie!)tous les deux veufs ils se sont maries il y a quelques annees .Ici nous avons appris qu`apres 7 ans de vie commune nous etions definitivement maries nous vous annoncons donc notre mariage !!!!
Nous repartirons avec des legumes du jardin...
L`amerique nous livrait encore une de ses surprises et particularite mais grand merci a tous pour ces joyeux moments passes ensemble

utah,colorado

How are you doing? Sur le trail des pionniers,nous n'avons ni vu l'ours,ni Robert Redford,mais rencontre les Mormons en Utah,ancien territoire indien Ute
Ils sont arrives de l'Ilinois,apres avoir ete persecutes,pour s'installer autour de Salt Lake City.Missionnaires dans le monde entier,engages avec conviction dans leur communaute religieuse,les Mormons ont aussi le sens de  l'hospitalite
Weleda,a notre depart,glisse dans nos poches un morceau de gateau aux noix,des legumes du jardin et la Bible des Mormons...
Puis, nous marquons nos pas sur le trail Carter,sur lequel les militaires etaient charges de proteger les nouveaux colons en quete de terres vierges.J'imagine sur ce chemin pierreux et difficile,les essieux des chariots en bois,s'ecarteler,et les hommes,angoisser devant la colere des natifs indiens a qui ils volaient les biens
En1879,Nathan Meeker,traite indien,voulait que les siens deviennent chretiens et fermiers,en cette annee de famine,il decide de labourer des terres sacrees.Il fut massacre avec sa famille par les utes mais l'histoire a tendance a donne raison a l'homme blanc...
A Vernal,a Rangely,d'autres familles Mormons  nous accueillent avec bon coeur,sinon nous campons sur les terres du BLM(Bureau of land management) mais l'herbe se rarefie au profit des vaches alors que dans les ranches,on peut trouver du bon foin de luzerne
Puis le Colorado,pays aux mille couleurs ,s'ouvre a nous plutot froidement.A Dinosaure,nous inaugurons la premiere journee de neige,la population est distante avec nous excepte Bob,qui decide d'alleger nos chevaux bates,en transportant lui meme nos bagages dans sa voiture jusqu'a l'etape suivante
Nous sommes decus de devoir longer les routes goudronnees,peu de piste sont dans notre direction et nous nous sommes resignes a ne plus utiliser les trails pour eviter les desagrements d'une tempete de neige possible a cette saison
Tamara et Hank ont recueillis il y a plusieurs annees auparavant,un couple d'hollandais,cavaliers au long cours,surpris par un orage de neige dans la montagne,ils etaient transis de froid et les chevaux externues de fatigue.Au Colorado,le temps change tres vite et les perturbations sont violentes
Ainsi nous progressons lentement pour decouvrir des montagnes elevees,plus de 3000m,les nuits sont glaciales,les journees ensoleillees mais le plus merveilleux,est la palette de couleurs qui s'offre a nous a chaque instant,le jaune des trembles,le rouge des chenes,le vert des sapins,le bleu intense du ciel,l'ocre des montagnes,ouah...ca vous fait tourner la tete...
Les chevaux semblent ne plus apprecier le voyage,pourtant nous essayons de les menager mais les espaces desertiques imposent leur cruaute;peu d'herbe a grignoter,bien souvent dessechee sur pied,on la dit nourrissante,allez savoir
Nous voici arreter pour une semaine may be deux,pour un repos force a Delta(voir la map) notre arabe a fait des folies,a l'arret de la mi journee,elles'est fait peur en entrainant avec elle au galop les 3 autres sur la highway.Heureusement,aucune collision avec une voiture,mais une glissade qui a cause une large coupure sous le pli arriere de la jambe avant,nous esperons qu'elle va cicatriser bien et rapidement pour pouvoir ensuite descendre vers le Nouveau Mexique ,a Taos,traverser les reserves indiennes avec un temps clement
Nous voici sedentarises dans un camping car et echangeons notre accueil contre du travail;une facon aussi de voyager
have a nice day
Fredo

Wyoming :it is into the wild

Ah oui ,c`est un probleme,mais allez voir chez le voisin la bas il a des chevaux``,Souvent une ville touristique est plutot peu engageante et accueillante pour le voyageur et c`est le genre de reponse que l`on peux entendre apres une demande d`hebergement , Il nous fallait une bonne journee de repos apres une traversee magnifique de la national forest Caribou Targee mais au combien difficile et fatiguante pour nos 4 compagnons.Alpine , Elle et Beau nous offrent foin de luzerne, paddock, eau et la possibilite de planter notre tente pendant deux jours, quelques bieres ,un chicken and dumping et du pain maison et l`adresse de leurs parents qui vivent a La Barge .Ici beaucoup de noms sonnent francais les trappeurs et exploreurs canadiens ont laisse pas mal de traces : Fontenelle, Monpellier ,La Barge ....
Cinq jours plus tard nous sommes chez Sue et Tom ,nourris ,blanchis, loges et les 4 chevaux dans de l`herbe a foison .Tom a 67 ans mais continue de travailler apres 20 dans les mines de ``soda`` il fait de l`entretien pour une compagnie de gaz.De cote donc sa passion des chevaux et son don de ``chuchoteur`` se sera pour l`an prochain et le moment de la retraite .Calme ,franc ,solide comme un roc avec beaucoup d`energie ,neanmoins des levees des 4 heures suivi d`un tajet de plus d`une de voiture pour faire les 10 heures de travail quotidien et un retour vers 18 heures quand la neige n`est pas la pour le retarder , notre geant marque des signes de fatigue et le leve de table est douloureux pour ses genoux presageant le futur changement de ceux-ci pour de la ceramique.Bois de chauffage ,petit jardin,chevaux en pension,jack fence (cloture en bois) occupent les week,ends et jours chomes.Ils veulent demenager pour une terre plus propice au jardinage .Apres avoir eleve 4 enfants et exerce quelques jobs (transport de betteraves et pommes de terres en Idaho)elle reste a la maison un peu d`entretien chez le voisin quand il n`est pas la ...L`argent est quelque chose d`important ici et d`indispensable :4 voitures ,2 quads , 3 snow mobile ,un tracteur ...et beaucoup de carburant pour faire fonctionner tout cela sont aussi indispensables .American life.Il a fallu rester un jour de plus ici la jument de fredo commencait a blesser avec une selle trop etroite ,il a fallu casser la tire-lire aussi.Le paysage avait bien change et nous voila dans le desert ,etrange fascination pour ce lieu pourtant hostile ,les trails des pionniers et les conseils de Tom pour reperer les rivieres furent bien utiles.
D`un Tom a un autre ,il nous faut traverser Green River petite ville mais etendue comme partout dans ce ``big`` pays ou l`espace n`est pas une preoccupation  et Tom nous y aidera .Avec Jackie ils vivent ici depuis 30 ans ,lui file des jours tranquilles de retaite apres des annees dans la Navy sur un sous marin pour eviter d`etre veteran du Vietnam et 30 ans dans les ateliers de l`Union Pacific a reparer et controler wagons et trains .Il nous emmene faire notre ``shopping``(granules pour les uns et eternelles pates pour les autres ,je mens un peu)et montre comment eviter la ville .Il est trop tard pour repartir nous souperons ensemble a parler de vin sa passion .Un ``chardonnay`` californien bon gout et qui titrait 13 degres et des explications sur la richesse des vins francais nous donnerons un peu le mal du pays .Une mauvaise aventure le lendemain :trop serres dans le corral une bagarre survient entre nos chevaux apres la distribution du foin (toujours le faire soi-meme est la regle absolue ce n`etait pas le cas )et Salmon fut la victime des morsures et des mechants coups de pied de Moon qui s`est revele bien mechant .Nous voila oblige d`arreter (encore) elle boite Jackie est deja partie au travail, conductrice de bus scolaire et formatrice elle travaille aussi au dispensaire quelques heures elle appelle un ami rancher sans succes .Tom et Jackie sont tres religieux elle nous a glisse avec des tomates de son jardin un ``our daily bread``facicule de prieres journalieres , d`extraits de la bible et de reflexion ,le service a l`autre et l`hospitalite sont dans leurs principes et c`est avec un de leur ami de culte qu`il trouverons une solution .Dug nous demande de passer le voir avant d`aller chez lui 100 km plus loin il est tres ``busy``( occupe) il, a cree une entreprise de transport il y a 4 ans 4 camions mais il y a aussi le ranch et le campground ...American life....
Andre

Wyoming desert,elevation 6600 feet

On trouve des poires et des peches a vendre dans les feed stores(magasins d'aliments pour animaux),des lunettes de vue chez le hardware(quincaillier) et de la neige,l'an passe,le 10 septembre,en Wyoming.
Apres l'episode Targhee Caribou National Forest,des Alpine,nous avons longe la <windy>Snake River ,dont les meandres se frayent un chemin au milieu d'une foret naine de saules.Deja les couleurs automnales apparaissent,jaune,orange,marron,rouge,sur un fond vert olive,vert amande,vert de gris,une palette teintee et flamboyante recouvre les hautes montagnes pourpres,violettes,ocres ou s'accrochent par miracle des tas de sapins enracines dans la roche.Une piste de 160 kms nous conduit durant 6 jours a la Barge.pres de Raymond et Daniel ou jadis des trappeurs canadiens ont laisse des noms francais
C'est l'ouverture de la chasse a l'elk,aux deers,aus mooses.Une enorme tete d'elk trone au pied des chasseurs,Andre lance<5 points>,no ,retorquent les autres ,fiers de leur trophee<7,les points sont le nombre de branches cornues du cervide.Celui la va decorer a tout jamais le mur d'un living room
Qui n'est pas chasseur ici,les fusils et les arcs sont entreposes dans les trailers avec les chevaux et les conversations ne planent que sur le gros gibier,mais l'ambiance est conviviale,chacun est respecte,on est en securite
Ainsi nous avons ete accueillis par un groupe de chasseurs californiens dans la cabin ou lodge en bois louee par la National Forest et meme que l'un  nous a fait la surprise d'aller querir en ville un anti inflammatoire pour soigner le genou couronne de ma jument,la veille,elle avait chute sur les pierres en traversant la riviere
Puis commence le desert,un desert epineux,broussailleux,rocky exploite par les compagnies de gaz.Au milieu de ce desert,coule la Green River qui nous guide plus ou moins de loin vers la vallee irriguee ,verdoyante
Il nous generalement 6 a 7 jours pour relier deux points de ravitaillement,aujourd'hui,nous comptons l'eau et la nourriture,les creeks sont a sec et l'herbe rare ou deja rasee par le betail
Terres arides,craquelees,dessechees,aucune ame,aucun foyer dans ces lieux inhospitaliers et pourtant fascinants
Les pionniers sont passes par ici,leurs traces sont encore la ,l'Oregon Trail,Mormon Trail,California Trail,Poey Express se croisent en un point memorable dans la trainee poussiereuse des wagons et du cattle
Il y a quelques jours,j'ai du change ma selle qui ne convenait pas a ma jument,mes ishions a fleur de peau sont endoloris par le cuir  du siege tanne par un cow boy endurci ou may be, par un mormon venu chercher ici la Terre Promise ou prometteuse
Je suis heureuse d'emprunter ces memes trails pour decouvrir comme eux ce nouveau monde qui aurait pu etre le mien si mes grands parents avaient ete aventuriers,en quete de fortune ou opprimes
Chaque homme est un cow boy,meme s'il travaille en ville,il possede des chevaux,un coral ,du betail,il porte un chapeau et des bottes en cuir eperonnees
Cote chevaux,apres plus d'unmois de vie commune,nous nous integrons au troupeau et commencons a mieux nous comprendre ,chevaux et meneurs
Cote cuisine,les pates sont toujours en tete du palmares mais notre <duch oven>ameliore nos repas quotidiens,cette cocotte en fonte concue pour les feux de bois nous sert de marmitte,de four.de poele.On y cuit bouillon,ragout,pain,pop corn...en un temps record,l'autre soir.nous avons cuisine des patates douces au four(braises dessus et dessous) avec some slices of sharp cheddar et un filet d'huile d'olive,UN FESTIN
Meme si la fonte pese,son poids s'equilibre avec le plaisir de manger et la bonne humeur
Daily news,un petit incident sans gravite avec les chevaux nous ont transportes dans l'Utah pour quelques jours ou nous reposons dans un lieu magique pres  d'une riviere,dans un ancien wagon restaurant et couchettes de l'Union Pacific Train(cf Lucky Luke)
Ensuite nous allons

attaquer le Colorado et may be l'hiver
Fredo cow girl

mardi 13 septembre 2011

IDAHO IT'S DAWN ET MIKE

Les mots manquent qqfois pour qualifier et remercier , que le grand service qu' ils nous ont offert leur soit un jour rendu. Ils nous ont accueilli sans nous connaitre , a la premiere rencontre  , proposé de rester chez eux ( we have a bighouse), prete leur voiture , restauré , lavé nos affaires , donné des conseils , aidé a trouver des chevaux , du materiels , offert le plaisir de partir en montagne a cheval ( tout ce fait a cheval ici!)et faire les" cowboys"pour changer les vaches de vallées, assisté au marquage et a la castration des veaux et j' en oublie bien d'autres services rendus avec gentillesse et sourires .nous sommes restés a salmon et a haynes creek road plus de 3 semaines.
Dawn et mike sont outfitters ils emmenent tout ce qu' il faut dans la montagne , a trois jours de la derniere piste , chevaux et mules batés pour le materiels . Ils organisent des séjours de chasse ( ours , elk , pumas , loup...) et de peche sur une grande periode  de septembre a fin avril.  Avis aux amateurs qui veulent casser leur tirelire et passer une semaine perdus dans la montagne.mais ils peuvent aussi organiser des sejours de randonnée en réelle autonomie: tente , cuisines ... ce n'est ni la place ni les chemins qui manquent ici la" national forest de challis- salmon" offre ses 500000 aces et toute sa sauvagerie à qui la traverse .
Avec cette activité ils elevent un troupeau de "lomg horn" vaches rustiques et vendent une partie en direct .Petite ferme ils ne produisent qu 'une partie de la nourriture des animaux , l'hiver est lomg ici il faut acheter beaucoup de fourrage , mais un systeme d'irrigation avec canaux et immersion ou pompe de reprise permet d'avoir de l'herbe malgré qques "rocky" prairies .Ils ont une cinquantaine d'annees et sont bien "busy" par toutes ces activités .Nous esperons  les voir un jour dans notre poitou ou ailleurs pour rendre la pareille .
Ne pas perdre son sang froid c'est un conseil d'Emile Brager quand l'on prepare un voyage  a cheval , plus d'une fois le sang est devenu bien chaud et le desespoir bien present . Meme si ici a salmon il y a plus de chevaux que d'habitants (3000 ames quand meme) trouver 4 chevaux n'a pas ete facile , les" bons chevaux" se gardent , je ne vous decrit pas toutes les " montures que l'on  nous a proposé mais les 4 furent trouvés et choisis . Fredo vous a sans doute parlé de tout cela.
Salmon : gros bourg rural ou il fait bon vivre , nous y serions bien je pense , si ce n'etait un hiver interminable , la neige pouvant s'eterniser jusqu'en Mai et grillée l'herbe naissante , comment faire un jardin dans ces conditions !Nous trouvons tout a salmon , l'activité commercante est bien presente et vivante , la grande ville la plus proche : Idaho Falls est a 2 heures de voitures , ici les "miles"ne sont importants mais c'est le temps pour aller d'un point a un autre qui est d'usage .Vetements , chaussures ,un supermaché digne d 'une ville a fait disparaitre les petites "grosseries" , une boulangerie une vrai!! 3 magasins pour aliments du betail , une quincaillerie, retos ,café ,bibliotheque , magasin bio... un centre culturel proposant musique et activités le tout planté dans un decor féerique : large vallée , bordée de collines seches ou ne poussent que sauge sauvage et herbe rase et en arriere plan des montagenes ou subsiste qqus nevees et grimpent a 3000m . Enserrée dans 2 grandes "national forest", chargee d une riche histoire encore bien présente : le nez perce trail et chief joseph qui conduit l'exode de son peuple vers l'est non sans batailler et le lewis and clarktrailles explorateurs charges de decouvrir ce qu il y avait de l'autre coté du Missouri! et de lehhi pass (col) ou nous avons sejourné qqes jours en attendant la guerison d'une plaie a un de nos chevaux .
De plus la mentalité et l'hospitalité americaine aidant , nous nous sommes bien vite fait des relations et acceptes bon nombre d'invitation. Si ce n'est l'attrait et la curiosité pour certains pour d'autres cela aurait pu devenir de sinceres amitiés ...
Qui sait un jour , mais le monde est vaste et il y a de braves gens partout......
André

IDAHO .MONTANA.WYOMING

Ariez vous oublié les 2 aventuriers de soudan partis explorer le continent américain en bicyclette puis  à dos de cheval . Et bien nous revoila , sains et saufs ,pour la deuxieme partie du programme . Apres un sejour de 3 semaines bien agréable chez Dawn et Mike Richie , fermiers et outfitters (d'ailleurs je vous les recommande).Pour une partie de chasse ou de peche en plein coeur de la nature .Nous avons ENFIN trouvé l'équipe et l'equipement pour continuer notre vie nomade. Partir avec nos velos a demandé de la volonté personnelle  mais choisir 4 chevaux montés et batés avec du materiel qui convient sur leur dos, exige des connaissances , de l'efficacité, des remises  en question qui coloré ces moments de preparation.
Des chevaux en idaho , il y en a partout dans les prés , partout a vendre car les cours du marché sont bas et il est interdit aux usa d' abattre les chevaux pour la viande .Nous en avons donc trouvé 4 , 2 tennessee :walker+morgan,1 quater-horse et une petite Arabe pour mettre une touche d'exotisme au troupeau Apres quelques rebondissements causés par un manque de connaissances des caracteres de nos futurs compagnons et aussi par un element fugeur , nous avons enfin pris les chemins le 10 aout vers yellowstone par des pistes ou trails a travers les paysages montagneux, sauvages et eblouissants.
Le soir , comme les trappeurs , nous campons pres d'un ruisseau et du feu de bois ou alors nous demandons l'hospitalité dans des ranchs, ce qui nous permet de decouvrir le vrai profil du cowboy: chapeau mou ,chaps, bottes eperonnées , il rassemble le bétail avec les chevaux toutes les journées de la semaine et il soigne  , nourrit , surveille , repare les jackfence( cloture en bois).Aujourd'hui , il travaille en equipe le plus souvent pour des associations ou coporations et  s'occupe jusqu'a 8000 betes .Tous ces cowboys perpetuent le travail du cheval avec le betail , la culture equestre ,du rodeo , des parades , des shows et permet a l'economie rurale et localesbde vivre decemment .
A Salmon, petit bourg en idaho , ou il y fait bon vivre , commerces et emplois sont disponibles pour y fonder une famille.
Neammois , dans le montana , nous avons remarqué beaucoup de ranchs en ruines . L 'exode rural existe aussi ici quand la vie devient trop rude perdue au milieu de ses montagnes elevées et arides au sommet encore blanc de neige.
Ainsi notre equipee effleure toute une sociologie mariée a l'écologie du pays , immence pays sauvage.Toujours pas de rencontre avec l 'ours mais nous avons vu des mooses , des antilopes, des deers, un troupeau d' elks. Aujourd' hui , 26 aout nous avons l'autorisation de traverser le Parc de yellowstone a cheval a conditions de respecter certaines regles et un itineraire programmé par les rangers. Pour terminer, 2 anecdotes avant de vous quitter:
1 L autre matin , un americain nous a dit qu on etait de "vrais cowboys " a voyager ainsi . Il est vrai que je porte le chapeau et les chaps mais André garde le beret!
2Il y a quelques jours , nous avons passé une soirée exceptionnelle en compagnie de nos amis Marie helene et Pascal  et Fabienne et Vincent .Incroyable de s'etre retrouvés dans un petit coin au coeur  d'un si grand pays Vous etes aussi les bienvenus pour nous rejoindre
Have a nice day .
Fredo

!!!!!

lundi 12 septembre 2011

L`Idaho( against)it`s long to leave

Les plaques mineralogiques d`Idaho ont pour illustration ;``the famous potatoes`` ,elles sont aussi longues a cuire que la duree de notre traversee du pays .Et nous le quittons a travers la montagne en touchant la neige des dernieres nevees,mais, quelle difficulte pour les chevaux et parfois pour nos nerfs a chercher dans les pierriers la trace d`un chemin disparu ou, s`embarquant sur une piste pour moto renoncer devant la rudesse du terrain .Peu de rencontre dans ces rocheuses reculees de la civilisation ,pourtant..
Luis ,au petit matin nous a rendu visite intrigue qu`il etait de voir 4 chevaux et une tente au beau milieu de nulpart.Peruvien ,il est avec ses freres berger pour une compagnie ,2500 brebis a garder dans une montagne pas tres facile ,ou se succedent bois et canyons profonds.Trois ieme saison qu`il estb ici ,les brebis ne parlant pas l`americain ,il n`entend rien a l`anglais .Avec un morceau d`herbe seche et le secours de sa main et de son avant bras hales en guise de cahier ,il nous explique un peu sa vie. Trois enfants le plus grand a 14 ans et cadet et benjamain 7 et 4 ans et leir mere restent au Perou.Arrive en Avril il repartira en novembre au payset toujours la meme reflexion :``avoir le meme salaire d`ici au Perou``.....
Un coup de telephone de son frere lui rappelle qu`il estb au boulot et il remonte sur son cheval, deux coups de renes sur les flancs et il rejoint le rouleau compresseur que represente les 2500 brebis couchant l`herbe sur leur passage.Elles seront triees bientot, les agneaux partent se faire engraisser en Californie ou la luzerne abonde et les meres changent de montagne pour une moins austere a une centaine de kilometres .
``Berry oil`` indique un ecriteau sur le fronton du vieux batiment ,une aire betonnee et edux pompes a carburant ,un camion citerne et deux ``trucks`` aux couleurs de l`entreprise.Ancienne gare ferroviaire trois gros silos a grain unutilisesaujourd`hui et un grand corral pour le stokage des betes en attente de chargement dans un wagon qui n`arrivera plus jamais desormais .C`est lui qui nous servira pour passer la nuit avec les chevaux casernes.Et c`est chez Michelle et Ron Berry que l`on demande l`autorisation de stationner ici.l La dicussion s`engage et ``ou allez vous `` ``Alpine`` ``Connaissez vous un chemin pour rejoindre Alpine``le fils nous sort une carte de son ordinateur pour traverser le massif qui separe l`Idaho de son voisin Wyoming.Il nous embarque meme dans son ``truck`` en reconnaissance au point de depart du ``trail``.Au retour nous parlons avec son pere ,Mormon ,il a ete missionne en Virginie et en Californie demain il officie pour un mariage .Il repassera le soir a notre campement nous proposant un voyage en automobile vers la ville d`a cote et son supermarche! Devoir chretien ou simplement gentillesse naturelle ?Une chose est sure et palpable ici aux USA c`est une joie et une bonne humeur certaine .Nous avions deja fait notre shoping et fait vivre le commerce local c`est a dire la gas station et sa modeste epicerie .

Caribou.Targhee National Forest(suite)

Finalement,nous sommes heureux d'avoir choisi cette route,elle nous a aussi permis de decouvrir nos chevaux dans l'effort,ils n'ont pas rechigne devant les difficultes,ils ont perdu du poids ,oh sorry some pounds,comme nous en veloAujourd'hui,nous faisons un arret a Alpine pour les reposer et bien les nourrir,nous de meme....
Pour nos campements,nous devons tisser avec l'herbe,l'eau,quelques arbres pour attacher les chevaux,du bois pour le feu et un emplacement plat pour la tente,pas toujours aise de trouver l'endroit ideal.L'herbe est nourrissante a la montagne quand les vaches ou les moutons ne sont pas deja passes
Trails accidentes pour moto,trails poussiereux pour atv(quads) ,trails rares pour hikers(marcheurs),trails pour chasseurs,ceux la nous ont convenu,sans etre balises,ils sont traces au sol par les pieds et crottins des chevaux ou mules charges de monter les toiles de tente,les provisions et les packs de biere.la haut,sur la montagne

Caribou.Targhee National Forest

Hi guys
Prenez donc le temps d'ouvrir votre atlas a la page Amerique du Nord et essayez de localiser la foret du Caribou.Targhee qui s'etend a la fois sur l'Idaho et le Wyoming,elle est immense,incroyablement immense ,ici tout est demesure.Nous l'avons traversee en sortant du parc de Yellowstone,de Tetonia ,ID,a Alpine,WY,en voiture,il faut 1 heure et demi pour rejoindre ces 2 villes,a cheval,nous avons mis 7 jours a travers la montagne
Notre periple durant cette semaine a ete particulier,prenez votre loupe ou mieux encore,votre microscope,pour nous imaginer entrain de suivre les sinuosites du Little Elk Creek,ou, pire,celui du Dry Canyon ou alors entrain de grimper les lacets qui sont rares,des sentes minerales pour atteindre un observatoire fabuleux.Seuls a marcher,monter,descendre,seuls a cuisiner sur notre feu de bois,seuls a dormir,a rever aux coeur de ce massif naturel,seuls,croyons nous,nous sommes aussi sur le territoire  des deers,elks,mooses,bears,criquets(une pensee pour Isabelle)et leurs predateurs,les chasseurs qui gerent cette faune sauvage
Les trails sont nombreux,trop nombreux pour etre tous entretenus,c'est pourquoi,nous avons a plusieurs reprises galere pour pour faire du chemin.,ils deviennent quelquefois ''unimproved''et peuvent egarer des aventuriers francaisau milieu d'une foret vierge au bor4d d'un a pic sournois en cul de sac.Decouragements,coleres,efforts inutiles pour les chevaux,mauvaise conscience des meneurs mais que de beaute,que de grandeur,que de silence.Des cascades surprennent au beau milieu d'espaces arides etouffes par la sauge appelee sage,infecte en infusion ,elle parfume la viande du gibier qui la mange,une flore multicolore
explose malgre la secheresse,meme les fleurs sont sauvages,delphiniums,rubeckias,anemones,lupins,menthe

vendredi 22 juillet 2011

La Californie it is an other country

Apres une si longue absence me revoila devant la machine aux touches noires et bien souvent introuvables pour un ``inadapte`` des technologies modernes .La fin de la traversee de l`Arizona fut tres tres difficile pour nos idees d`abord :le Colorado si magique dans sa traversee au milieu du desert ,veritable trainee bleue ciel dans un univers mineral mais dompte et canalise par des barrages sucessifs offrant aux riverains les ``joies`` des plaisirs nautiques , mais, pas ceux de la baignade ou de la peche non celui des puissants et vrombrissants  scooters et autres bateaux a moteur au milieu de villes artificielles accrochees a cette economie .J`oublierai bien vite ce moment .
Mais le desert nous fera encore bien des miseres et des sueurs chaudes et froides 110 miles dans une seule journee c`est a dire176 km sur la bande d`urgence de l`interstate sorte d`autoroute gratruite,jonchee de debris diverses et surtout de restes de pneus eclates ,voila pour sueurs froides et ou l`absence d`aire de ``restroom`` donc d`eau c`est donc avec la bouche dessechee que nous passerons la journee.
La seule aire de stationnement fut pour nous salutaire et sympatique ,il y avait un gardien qui pendant 5 jours par semaine s`occupe de l`entretien ?et c`est avec lui dans son garage que l`on`i partagera eau fraiche et melon d`eau ;``tous ces p`tits moments  magiques de notre existence``l`accueil a Desert Center village fantome et sans eau gratuite !!et le sheriff qui nous ``prend la tete `` parce que nous avons roule sur l`interstate et pour achever le coin pour camper ou les camions frigos stationnent et ou l`on fait ses besoins :``il y a des jours comme cela``
Voici donc notre premier contact avec la Californie,le lendemain fut lui d`une richesse toute autre passe des collines de roches sableuses aux canyons ou poussent malgre le manque d`eau quelques mesquite et autres arbustres ,une verirable surprise s`offre a nous :un grand lac et une vallee couverte de verdure .Orangers et vignes cultures de legumes et de fruits ,fraises et plantes aromatiques grace a la magie de l`irrigation ,californie ,la mere nourriciere d`une grande partie des usa cela se confirmera par la suite en taversant d`autre vallees similaires et c`est malheureusement des ``corporations``qui detiennent  la majorite de ces  terres fertiles.Veritables fourmillieres humaines ou l`espagnol regne en maitre au point qu`il est difficile de trouver du boulot pour un americain ne connaissant que sa langue natale.
Coachella et un renseignement aupres du ``city hall``pour avoir une place ``free`` et nous voila dans un centre d`hebergement pour sans abri un peu honteux,nous venions de tirer de l`argent a la banque mais la directrice parlait un peu francais et nous ne prenions la place de personne ...Melange de ``homeless`` ,d`handicapes physiques et moteurs , familles entieres ,de tout age mais bonne humeur et efficacite des encadrants partages entre le benevolat et l`emploi a temps plein .Fouille , douche obligatoire, nettoyage des vetements ,identite, poids taille ...condition pour l`admission ,un repas chaud nous est offert et le coucher homme d`un cote et femme de l`autre s`est fait apres avoir debarasse la salle a manger et le temple en posant des matelas sur le sol.Un petit dejeuner nous est donne aux aurores et nous recuperons nos velos pour grimper la montagne de San bernardino .
C`est avec l`aide d`un automobiliste mais qui a refuse l`usage de la voiture pendant lontemps que nous finirons l`ascencion une grace divine !!!il nous a persuader le la dangeureusite certaine de la route .
Athur est divorce depuis peu ,il a deux enfants et cela ``roule pour eux a l`ecole ``mais ils n`aident pas trop leur papa dans les taches menageres il a fallu faire de la place pour nous et nos velos dans son tout npovel appartement d`une rue d`Hemet`` ou l`on ``s`engueule`` parfois entre voisin et ou les velos ne peuvent pas coucher dehors.Originaire du Costa rica les parents d`arthur vivaient a New York avant de s`installer ici..
Le petit dejeuner fut pris dans le resto familial de sa soeur  en face de la boutique de velos ou il travaille ,copieux et energetique breakfast comme les americains savent si bien faire .Arthur a change de travail il tapait sur un ``computer ``des journees entieres pour vendre des produits pharmaceutiques,beaucoup d`heures par jors de l`argent certe mais sans voir les enfants grandir  alors comme le gardien de l`aire de repos qui a un deuxieme boulot et embauche 7 jours sur 7 ils ont decide de changer pour moins de moyen mais pour plus de vie ...Arthur travaille quand meme de 9 a 19 heures du lundi au samedi nous l`avons fait rever en lui expliquant la vie en france,j`oubliais de vous dire que l`on ne s`arrete pas pour manger entre midi et 2 heures,c`est la dure vie americaine.Celle la meme qui fait que la fille de Lori notre amie de Pleasanton ou nous avons termine notre voyage a velo ,joueuse de soccer organise un tournoi de foot pour gagner de l`argent et operer un de leur coequipier gravement blesse sur un terrain et contraint a subir deux interventions trop honereuses et sans aide dee notre bien nommee ``securite sociale``.
La solidarite par la compassion plutot que par la protection sociale la generosite mais maussi l`emprunt pour payer la prothese de hanche ou la vente de la maison pour rembourser une jambe cassee en mille morceau , cela forge peut etre
des caracteres mais aussi aneanti bien des espoirs et des vies.Mais transpire ici une joie de vivre et une bonne humeur inconnue chez nous toujopurs pret a la grogne et a la fronde c`est sans leur antidote ,mais jours apres jours nous commencons a comprendre un peu mieux les preoccupations des gens.
Je ne pourrais pas vous taire la rencontre avec Sean ami de Bryan a Carmel valley nous sommes le long de la cote pacifique sur la Hwy 1 tres jolie route le long de l`ocean ou defile un chapelet de quotidiennes voitures ne pouvant s`arreter que sur de rares emplacements publiques ,ou les plages sont pour la plus part privees et aussi rares :Big sur un clin d`oeil a Henri Miller et un orage sur le nez ,mais aussi la reconnaissance d`une veritable plaie le poison oak un petit chene qui de ses feuilles huileuses se deposant sur vous provoque demangaisons et croutes infectueuses si vous n`y prenez point garde  .Imaginez le probleme si sans le savoir vous en avez sur les mauns ;visage et parties intimes du corps peuvent etre touchees....Mefiance donc desormais pour nous .Revenons a des choses beaucoup plaisantes et amusantes cimment reconnaitre Sean que l`on doit recontrer a Carmel :rien de plus facile ``je jouerais de la cornemuse sur le parking du super marche``nous dit il apres lui avoir telephone et pour la troisieme fois nous hisserons nos montures dans un vehicule a moteur,Et notre joyeux drille nous fait decouvir avec fougue et passion les je ne sais combien de cornemuses qu`il possede sans oublier de preciser leur origine et leur histoire,decouverte aussi de Monterey et des bistrots a musique ou il fait quelques cachets en jouant du piano ou de la guitare si ce n`est du saxo ,un vrai vrai vrai ``musicos``avec la folie et l`envie toujours presente de sortir un instrument pour jouer , nous avons joue et sympatise avec son cafe italien favori de Carmel valley
Je pourrais etre inarretable et vous raconter  chaque aventure journaliere j`en garde un peu pour notre retour mais ``bon d....``quel beau pays ici ce n`est pas un pays d`ailleurs c`est un paysage .
Nous sommes en Idaho apres beaucoup trop de voiture et de difficulte aussi pour trouver des montures et du materiele equestre l`anglais de base ne suffit plus et nous nous faisons aider de bilingues quelque fois,le morale tombe un peu le velo ne posant guere de probleme mais tous ses sourires comme si nous etions d`ici ne font que nous encourager et bien qu`ici cela n`est pas coutume ;Je vous embrasse tous
Andre

mardi 19 juillet 2011

Arizona :it's grand grand!!!

Quelques photos pour nos fideles lecteurs que l'on remercie un apercu bref et partisan maisqui vous fera plaisir je l'espere.
Notre route a change,fini le southern tier de l'association adventure cycling', les conseils de Ted pour aller au grand canyon nous font faire un demi-tour (Fredo a accepte!!!)et profite pendant une heure de l'aide de noter plus fidele compagnon:le vent et avale a plus de 20 km/h les 10 miles qui nous remettaient sur notre nouvel itineraire.Ted est  venu a notre rencontre ,prevenu par par sa voisine qui donna ''l'autorisation''au deux francais de coucher sur lr terrain du ''community center''et apres qu'on lui ai dit que nous cherchions une ''shop'',nous donna une douzaine d'oeufs.C'est je pense pour la meme raison qu'il vient nous voir avec une boite de plastique remplie avec une salade de legumes et du fromage.Il prend plaisir a baragouiner trois mots de francais mais pourquoi donc connait il la langue de Voltaire?Apres m'avoir offerte sa carte (frequente habitude ici),il est convenu de se rencontrer demain matin."Caring for people and vegetables''c'est leur presentation.
Le  rangement termine ,nous nous approchons de la maison en bois couverte de panneaux solaires ,devant deux serres et entoure par un protecteur grillage ,les restes du jardin de l'an dernier.Maggie et Ted sont installes sur la 'galerie',sirotant une tasse de cafe que nous partagerons apres avoir echange les civilites.Pourquoi donc Ted connait un peu de francais et bien c'est a cause de la drogue ,la cocaine,il s'est fait arreter a Cayenne en possession de la poudre blanche et a ecope de trois annees de cabane .Elles furent de ses dires salvatrices pour lui ,desintoxication ,lectures ,etudes et reflexion lui ouvrent les yeux et lui offrent une nouvelle vie .La rencontre de Maggie ,la construction de sa maison,l'enfant prodigue qui accueille sa mere en fin de vie (caring for people)et l'implantation d'un jardin biologique (caring for vegetables)une nouvelle existance.
Ecolo ,ils votent pour Ralph Nader qui depuis trente ans defend la cause environnementaliste,mais la terre promise de l'Arizona s'est revele bien hostile ;le deces de sa vieille mere ,le jardin qui malgre l'eau de la riviere toute proche souffre du soleil de plomb qui inonde des le printemps et l'altitude 1500 pieds qui gentiement offre des gelees au debut de juin ,l'eloignement des enfants respectifs,les decident a vouloir vendre ici pour un climat plus clement :la Californie.
Route devalant et velo pedalant ,notre carte change de couleur et se pigmente de rose indiquant la "indian reservation",route obligee ,la rencontre avec Bonnie "porte parole"du peuple Hopi fut inespere mais le ciel bien souvent nous offre des graces et des opportunites.
C'est avec des oranges ,un large sourire et une place a l'abri du vent qu'elle nous invite ,ses neveux lui rendaient visite ,tradition Hopi ou la soeur ainee est la garante de la filiation.Fiere de son peuple et de sa responsabilite ,Bonnie tient,pour demain a nous le faire connaitre et decouvrir, aux aurores nous chargeons les velos dans son pick-up et elle nous hisse sur la colline voisine ou la nuit venue nous avions remarque de nombreuses petites chandelles.Video, explications sur le clan et le role de chacun ,les ceremonies et la culture du mais des squashs dans une region desertique avec un minimun d'eau voire pas du tout.Resistance d une communaute qui veut conserver sa culture dans un monde ou pourtant il est si facile de ressembler a son voisin, medias et societe de consommation compensatrice sont pour cela.
Petit peuple mais grande culture ,territoire ferme, ceremonies secretes pour y participer ou vivre ici, il faut se marier avec une Hopi meme si l'incontrolable raison d'amour fait parfois quitter une terre "reservee".
Apres avoir serpente par des routes buissonnieres, meconnues des cartes,evite de grands denivelles,traverse de nombreux villages nmodestes,vu la place de l;'eglise detruite ou le pretre venu pour evangeliser avait subi le meme sort qu'au pays camisard,les aux-revoir et accolades furent sinceres et francs.Nous avons appris quelque chose ici ou du moins confirme ce que l'on pensait deja; resister a l'oppression et l'assimilation passe par la culture ,a sa transmissiont sans etre a part de la  societe ,le peuple Hopi revendique sa place et son droit a vivre selon ses regles,ses coutumes  et sa foi .
La traversee du territoire Navajo qui l'entoure ,ne fut pas aussi interressante ,richesse et vie a ''l'americaine"regne en maitre ici ,les relations politiques ne sont pas tres bonnes entre les deux peuples.....
Mais l'Arizona nous offrira bien d,autres rencontres:Phillipe,Joseph francais,et Paul australien c'est avec ce dernier que nous descendons au fond du fantastique canyon prendre la temperature du mythique et fougueux du "fleuve colore" lui coucha dans le fond possedant le "permit,"nous, trompes par les explications incomprises du ranger ,devons enfreindre la loi et trouver une place merveilleuse mais interdite a cote d'une falaise rendue ecarlate par le coucher du soleil.

lundi 18 juillet 2011

coucou,nous revoila

fini,le voyage en velo jusque San Francisco maintenant,nous preparons celui a cheval
Nous sommes en ce moment en Idaho,a Salmon,chez des outfitters,c'est a dire des guides equestres
Nous cherchons 4 chevaux et c'est plus difficile que d'acheter un velo
pour nos loisirs,nous avons assister a un marquage de veaux dans un coral avec des cow boys au lasso
puis nous avons ete invites a rassembler du betail a cheval dans la montagne
Nous baignons dans la vie rurale de l'OUEST,ou le cheval a toujours sa place
Le Montana n'est pas loin,et au milieu coule une riviere,il se pourrait bien qu'on s'installe ici .....
plus tard,quand l'equipe sera prete,nous vous ecrirons plus longuement
a plus et bonnes vacances a tous
Fredo

mercredi 22 juin 2011

le pacifique et une jolie grimpette qui nous fait mettre pied a terre

nous ne le croyons pas encore!!

dsertique Arizona

fantastique

grand tres grand canyon

plus de peinture

le desert peint

elle succombe a la tentation!!!

brule par le vent et deux annees de secheresse

Roy Bean"country

desespoir texan

heureuse!!

Richard

the swamp :trop joli mot pour etre traduit

tumulus indien au milieu du trefle incarnat

route de reve en tennessee

une grande femme a cote d'un grand homme

surprise Virginienne

de chez les kingsolver

Dewayne dans sa boutique

gentil reveil hivernal

en pays amish

perdue dans l'atlantique

dimanche 19 juin 2011

New-Mexico now it is really the West

Hillsboro.Ghost town.Quelques briques sauvegardees ,le restant de l`ancien tribunal du county,les murs effrites et les fenetres grillagees de la prison qui lui jouxtent,le tout enhvahi par les brousailles, reliquat de la fievre de l`or et du passage du train retombes apres la recession du siecle dernier.Un musee :the black range museum et en face une aire pouvant accueillir les campeurs, un ``chiotte`` ,pas d`eau mais Jim qui voyant l`heure et notre aller et venu dans le village nous indique l`endroit ou la trouver  et demande si nous avions de quoi manger: des oeufs seraient la bienvenue.
Une etagere remplie de conserves diverses:soupes, petits pois,thon, friuts au sirop plantee devant la porte du musee est laissee a la disposition de tout un chacun ,le principe etant de regarnir la providentielle epicerie.Il sera difficile de respecter la regle.
La journee avait ete epouvantable, un vent inqualifiable barrait la route et nous avait epuise.Peut etre les indiens avaient subi le meme sort et avec  le renfort de la cavalerie  disparu a jamais mais le train et les chercheurs eux furent chasse par la crise de 1929 .Mais des payages inoubliables, montagnes pelees percees de nombreuses galeries, aux roches couleur de sang seche, bordes de prairies a l`herbe jaunie par le manque d`eau, la temperature eleve rendait douloureuse  l`ascention d`un col ou un panneau indiquait la presence d`une ville disparue abritant plus de 2000 ames.
Jim revint tardivement avec des oeufs et du pain dit ``francais``et une grosse envie de parler.Ancien prof ayant baisse les bras devant d`impossibles eleves  , les`` cigarettes`` et le gin ne suffisant plus a rendre les cours et la vie supportables, une passion devorante des cactus et un frere chimiste lui font creer un ``biseness``:une serre,la fabrication de rocs ou d`arbres en plastique creux permettant l`implantation des plantes.Mais le climat froid(il vivait pres de Chicago) ,le montant des taxes et des impots ainsi que la location des batimenrs l`encouragent a partir pour une region plus hospitaliere.Il achete le vieux musee ou il renoue un peu avec son ancienne passion, l`enseignement et le plaisir de creer de nouvelles compositions pour ses cactes et lui font aimer ce pays hostile au premier abord.Vivre dans la fameuse ``steam air`` caravane fetiche des americains aux formes arrondies et a la couleur eclante de l`alluminium ne permet pas certe de recevoir beaucoup d`amis mais un repas communautaire permet tous les lundis partage, rencontre accompagne de chants et de musique chacun apportant son panier garni.
Le gin oublie une nouvelle vie ,une nouvelle liberte lui redonne enthousiasme et joie de vivre .Le partage d`idee commune , son cafe matinal, et les gateries qui l`accompagne ainsi que l`eau chaude pour la toilette auront raison de l`infernale traversee de ce futur champ d`eoliennes.
Il a ete encore beaucoup question de liberte avec Jim ,celle retrouvee par l`abandon du gin, celle aussi du citoyen a qui l`on ponctionne taxes et autres impots qu`ils jugent inegalitaires et qui devant l`impossibilite de changer le systeme , trouve le moyen pour eviter les ponctions financieres.
Jim encore un libertaire et un expatrie...
L`histoire est parfois bien reductrice et son ecriture bien partisane:la resistance des indiens assimilee a de vulgaires et mechantes agressions contre d`inofensifs colons et fermiers , on vente le courage de certains defendants femmes et enfants devant les attaques et agressions des mechants ``natifs``.L`armee a eu raison de ceux-ci , ceux qui ont resiste sont morts ou deportes vers l`Alabama ou le climat et la tuberculose ont pratique leur oeuvre mortelle, les survivants terminerent leur migration en Oklahoma sans jamais revenir ici,les fermiers et les mineurs ,le train et les stations de ravitaillement disparurent aussi, les indiens cooperants oublies a jamais de l`histoire.Et le pays s`est vide et a retrouve une liberte originelle ou plutot un abandon triste et morne ou l`herbe pousse sans jamais etre mangee ni fauchee,ou le vent ne burine plus le visage hale des Apaches aux chevelures couvertes de plumes colorees, ou les bisons extermines finirent en carpettes ou fourrures diverses .ou les chevaux ne demeurent plus dans la memoire des pumas.
Les loups ne connaissant pas de frontiere arrivent desormais du Mexique voisin et remplissent le vide cree par la disparition des ``natifs``et des colons du nouveau monde.
Andre

samedi 18 juin 2011

Arizona,California

non,nous ne sommes pas morts de soif dans le desert,mais il s'en fallait de peu
Nous avons decouvert l'Arizona dans toute son intimite,pays rugueux,aride,desertique ,peu hospitalier
A Mule Creek,hameau au milieu du sable et du roc,nous esperons poser la tente,Andre a peste toute la journee contre le vent fou,continuer plus loin,signifie  faire 100kms sans touver ame qui vive.Maintenant,nous devons organiser nos journees en fonction de nos besoins d'eau et de nourriture car le pays se desertifie.Sur les conseils de Maggie et de Ted,nous decidons de contourner Phoenix,ville monstrueuse et tres chaude,par le nord,par la route 180 apparait alors un paysage panoramique fabuleux faconne dans le roc
un colibri vert nous accompagne depuis quelques jours,c'est Hummingbird,tout le monde essaye de l'attirer avec une mangeoire rouge,c'est sa couleur prefere,le tee shirt rouge d'Andre est un superbe perchoir
Cette nuit,j'ai entendu hurler les coyottes,a moins que ce soit le loup venu du Mexique mais je n'ai pas encore vu roder le puma,the wildcat
Toute cette sauvagerie se mele aux infinies etendues de landes de chaque cote de la route 180.Le vert clair se degrade en vert amande pour se fondre avec les herbes folles a la chevelure doree et acajou puis avec le pourpre de la roche,c'est une palette de couleurs monumental,la loi est dictee par la Nature,je pedale,honoree par autant de beaute gratuite
Nous visitons la Petrified Forest,arbres tombes,sedimentarises,cristalises au cours des formations geologiques causees par l'immersion de la mer et de l'irruption des volcans.Vitrifies par d'incroyables reactions chimiques,ces vegetaux sont de veritables oeuvres d'art
Plus loin,Painted Desert devoile des montagnes colorees par etages  du rouge degrade au gris puis au blanc,phenomene provoque egalement par les cendres en contact avec la roche durant des siecles,cendres volcaniques chargees d'ions ferriques ou de cuivre ou d'autres minerais
Les paysages sont lunaires,ils sont steppes s'elevant avec des falaises aux couleurs de l'arc en ciel pour s'affaisser en mesas ocres etagees.Des vues grandioses,des contrastes surprenants comme ce sommet enneige;Humphrey Peak
Ce parcours nous emmene dans le territoire indien Hopi ou par chance ,nous sommes accueillis par Bonnie,animatrice du Visitor Center
Ce soir,le vent est dechaine et le sable grince sous nos dents mais Bonnie nous offre des oranges.Alors que nous maugreons contre le vent qui nous donne de la peine a monter la tente,les Hopis continuent a vivre dans ce milieu hostile a elever des chevaux pour la viande et a cultiver du mais et des squashs,courgettes ,patissons...,avec la graine de leurs ancetres,Bonnie nous parle de son peuple avec fierte.Opprimes,bafoues,pourchasses ,les Hopis resistent toujours a l'envahisseur,a la societe mercantile de compensation,ils perpetuent leurs coutumes et leur mode de vie communautaire
Nous campons a Tuba City en territoire navajo,mais ici ,en tout cas,en ville,reapparait l'agitation comme partout aux usa
Le Grand Canyon,on ne peut pas ne pas y aller,nous garons nos velos au camping et louons un sac a dos pour descendre au fond du canyon,nous y dormons aux premieres loges pour le coucher et le lever du soleil sur les parois gigantesques.Vu d'en haut,le Grand Canyon ressemble a une cite orientale fortifiee avec ses temples,ses tourelles,ses  cheminees,ses cavernes,ses murailles.C'est une merveille du monde
Le lendemain,nous sommes tortures par d'affreuses courbatures,les muscles de la marche se sont reveilles avec douleurs
Mais,tout de meme,nous empruntons ,cahin cahan ,la route mythique 66 qui relie Chicago a Los Angeles,quelques troncons sont devenus autoroute,sinon,elle est tranquille,elle sinue  au milieu d' espaces desertiques toujours aussi surprenants,les motards en Harley ,''peperes'' nous saluent.Nous traversons d'anciennes mines d'or a Oatman,ou les burros,anes,apres avoir tire des wagonnets de minerai sous terre au debut du siecle dernier,sont,de ces jours,en totale liberte
il fait tres chaud,100 degre faraday,pas d'eau,pas d'ombre,personne ouf,enfin,un village,et un double coca plein de glacons,le bonheur,la vie a nouveau
A6 h du matin,deja chaud,nous filons ves Parker Valley ou s'etalent des centaines d'hectares de luzerne irrigues vendu 1 dollar le kilo aux eleveurs du desert
Et nous voici en Californie,il nous faut attaquer la dure epreuve du passage force sur l'autoroute,60kms sous la chaleur et la tension causee par les voitures en grandes vitesse pour atteindre  Desert Center,a ghost aera peu accueillant mais seul acces pour camper
Puis,nous arrivons a Mecca par une vallee magnifique garnie d'eboulis de pierres puis de failles rocheuses pour aboutir dans une zone d'abondance irriguee.Du desert,on aboutit a un lac sale et a d'immenses cultures de vigne,d'orangers,de datiers,de mais,de poivrons,de basilic,la population et la main d'oeuvre sont en majorite mexicaine,un regal ces oranges
Au City Hall,nous sollicitons un endroit gratuit pour camper,la demande est mal interpretee par la secretaire de mairie,elle nous dirige vers la mission religieuse qui accueille les homeless,les gens sans abri pour la nuit avec le repas,ce quiproquo nous amuse mais surtout nous gene car nous ne voulons manger la part du pauvre.Nous acceptons pour approcher de plus pres la realite sociale des defavorises,hommes ,femmes,jeunes,famille viennent ici chercher un refuge ,de l'aide,de l'humanite,nous avons partager  un moment avec eux et avec les travailleurs sociaux ou benevoles, partager,c'est toujours chaleureux dans n'importe quelle situation
La fin du voyage en velo approche mais avec ,avant tout ,des cols a franchir a San Bernardino,la route sinueuse et etroite est tres dangereuse pour nous mais un brave monsieur se propose de nous transporter  dans son pick up;on ne refuse pas
A Hemet,Andre achete un pneu neuf au bikeshop,l'employe,Arthur nous offrel'hospitalite chez lui,un petit appartement;on ne refuse pas,ni la douche,ni le petit dejeuner  au restaurant mexicain de sa soeur
Puis,le dernier jour,le15 juin nous franchissons le dernier col EN VELO,c'est la verite et apres 180 kms dans la journee nous arrivons en pleine forme a Long Beach vers 7 h pm,notre ami vient a notre rencontre en velo
Et voila,le voyage velo a pris fin ou pas tout a fait,nous pensons aller a San Francisco en velo
quelques chiffres approximatifs                  3 mois de traversee
                                                                         8820kms parcourus
                                                                 20kg de pates ingerees
                                                                           20 crevaisons
                                                                    et que du bonheur sauf quand ca n'allait pas
Fredo
Andre a du retard dans le blog mais apres avoir revise les velos,il va se mettre a jour

jeudi 9 juin 2011

new mexico

non,nous ne sommes pas noyes dans le Rio Grande,ni pris en otage par les narco trafiquants du sud,mais nous sommes desseches comme des chile,piments,suspendus au soleil;le vent,la chaleur ont fait de moi une pomme caramelisee cuite au four,Andre est passe de la taille XL a M pour son short,mais la flamme de l'aventurequi pousse a aller plus loin ,n'est pas eteinte,je vous raconte
En quittant le Texas,l'Entre- Deux pays avec le Mexique nous a beaucoup plu,pas plus dangereux que le Bronx,nous avons traverse El Paso plutot en crangnant les voitures
In extremis,nous avons ete accueillis par un couple d'instituteurs et leur fils.July s'occupe d'une classe de maternelle chez elle dans la salle juste a cote de la  cuisine,n'est ce pas merveilleux.Son petit jardin,sa basse cour, ses 2 chevres servent d'outils pedagogiques
Et a quelques pas de la,nous sommes au Nouveau Mexique,comme dans l'entre pays,on ne parle qu'espagnol,les odeurs de cuisine epicee vous parviennent jusque dans la rue avec en plus des airs de paso doble a des heures pas possibles,les tortillas de harina sont succulentes,enfin,c'est un autre pays,une autre culture avec un visa americain
Le Rio Grande que nous longeons depuis le Texas irrigue genereusement les terrains de la vallee par immersion.Les champs de luzerne,de soja,de coton, de piments,les plantations d'arbres de pecan ,donnent le ton a la verdure dans ce milieu aride,voila 10 mois qu'il n'a pas vraiment plu
Nous traversons le New Mexico par le Don Juan de Onate Trail,les maisons en adobe sont colorees et fleuries,les paysages s'ouvrent et donnent acces a des chemins ,a des trails,a des pistes pour  randonner
Premier champ d'eoliennes en vue,premiere ferme biologique,premiers panneaux solaires,serait ce une autre Amerique
Geronimo Trail nous emporte dans le Gila National Forest par les lacs et les cols au milieu d'une beaute sauvage,anciens lieux de mines d'argent,d'or,de cuivre.La aussi,les incendies sont combattus par nombre de pompiers et de volontaires laissant des acres et des acres de montagnes calcinees
A plusieurs reprises,nous croisons le Continental Divide Trail charge de passe et de passions,il relie le Canada a la frontiere mexicaine,mais nous gardons l'asphalte avec le trail of the mountain spirits qui retrace l'histoire souvent mal contee des colons attaques par les indiens natifs
6 jours seulement au New Mexique dommage car la quietude de pays,les formes et les couleurs de ses paysages degagent une reelle magie
D'apres mon compteur,nous avons deja parcouru 7000kms en velo depuis notre depart,nous avons rencontre 2 ennemies
les mesquites sont de ridicules arbres pourvus d'epines hideuses qui crevent sans cesse nos pneus
le vent,d'ou il vient,on y va,alors on a decide d'aller ou il nous poussera,sur que ce sera en Arizona
Et oui, on y est depuis longtemps,mais a contre vent
Une petite confidence,des fois c'est dur de voyager en velo meme si a 64 kms /heure dans les descentes,on prend le meme plaisir qu'au galop sur un mustang
Fredo

mercredi 8 juin 2011

Le texas :it`s beautiful but no touch!

Fayetteville voila un nom qui sonne bien francais,il est un peu plus de 4 heures ,fatigues par la traversee la veille de la ville de Houston 150 km au milieu des folles bagnoles ,des stop lights ,trucks et autres engins motorises,nous songions a faire quelques emplettes et trouver une place pour stationner .
Colin nous aborde pour nous proposer une place si sa soeur le veux bien ,ilest en vacances chez elle,chose rarissime ici ou l`on ne refuse pas l`hospitalite mais sans jamais la proposer.Au meme moment un automobiliste s`arrete pour nous offrir le square municipal et me faire mentir par la meme occasion.
Le dit square aussi sympatique qu`il soit se situe au milieu de la grande place carree du village abritant restos boutiques et bars ,nous nous mettons a la recherche des ``two little blue houses``et  nous retrouvons Colin qui comfirme le droit de deposer nos guetres sur la pelouse.Beth arrivera plus tard ,c`est le week end et elle vient le passer ici a 50 km de Houston.Pendant ce temps ici ou le cafe est roi, nous sirotons du the ,habitude de la voyageuse famille qui d`Angleterre au Canada s`est etablie au Texas.
Beth arrive avec Kyle son fils et deux caniches qu`elle garde ,c`est son ``biseness``,lucratif a ses dires ,mais prenant jusqu`a 8 chiens dans un appart.Il faut avoir la passion et un certain don ,Kyle l`aide dans cet exercice perilleux.La decision est prise de manger ensemble plutot qu`au resto,un violon etaitpendu sur le mur ,un harmonica au fond de ma poche ....nous avions meme un morceau en commun.
Langtry et Roy Bean pour qui a lu Lucky Luke n`est pas un inconnu,aujourd`hui inutile de faire la loi ici :18 habitants plus de saloon ,la grande epoque du train est revolue,une station service quand meme.Le patron parlemente avec un ouvrier mexicain qui travaille dans les carrieres de pierre seule activite avec le musee,une histoire de ``check``,2 boiters de petits pois,5 paquets de chips ,plus de pain ,iol partage le sien pour nous depanner,mais de la biere .Il fait chaud ,tres chaud.Keith travaille au musee et avec Marcus ils ont achete l`ancien traiding post ou il espere monter un RV park pour caravanes,il nous accueille gentiment ``it`s free for the bikers``.On a beau etre amoureux ,aimer le soleil,et la tranquillite ,ici personne ne vient nous faire c...,l`ennui n`est pas loin n`y a que des retraites ici,100km pour faire ses courses ...Marcus aime parler et jouer de la guitare ,nous finirons la soiree a chanter et gratter ensemble,lui a griller eds clops et boire coca sur coca et moi a gratouiller et a m`epoumoner sur l`harmonica.La beaute d`un paysage ne fait pas tout .
Mais nous quitterons le Texas en suivant un office dans une eglise methodiste .El paso :``ville interdite, n`y tainez pas, la-bas on se tire dessus en pleine rue``,c`est biern le genre de desinformation que les medias aiment divulguer.Julie a ete marie avec un mexicain donty rlle a 2 garcons, elle fait regulierement des incursions au pays voisin, Cuanrez la soeur jumelle est une grande ville avec tous les problemes des grandes villes !!Mais la honte se litdans ses yeux et dans ses dires quand vient a parler de l`erection du mur qui separe desormais les deux contrees.
Pour eux ce samedi etait la ``journee`` changer le monde``:plantation d`arbres ,peinture ,renovation d`un batiment qui servira a l`accueil des desherites.Julie est institutrice et je vais faire envier Marie  helene (notre voisine et amie)elle a 13 eleves et a construit une classe chez elle dans sa propre maison ,un coin de jardin, des chiens ,une basse cour ,les enfants n`ayant pas le`` droit ``d`aller au poullailler ce sont les poules qui viennent dans la classe!!Jaime son mari enseigne dans une ecole ``difficile``mais l`experience aidant et la passionn aussi il arrive a faire son travail correctement.Nous avons ete les bienvenus dans cette famille ou ``l`autre``est son semblable.
Le mot liberte revient souvent dans mes dires et nous l`entendons souvent revendique
 ici ,je suis parti avec cette idee de l`amerique.Beth nous l`invoquaitquant nous parlions de la prolifration des eglises ici,cultes ou est offert coca ,cafe,chants aux rythmes endiables de guitare ,discours plutot que sermon,cadeau pour les nouveaux participants.Construre un monde nouveau et faire fi du passe.
L`oubli vient vite ,et le pays ouvert aux espaces vierges et infinis contrairement a notre petite europe cultivee et cloisonnee s`est transforme.L`indien symbole de l`homme libre ,nomade et paysan a la foi ,ne possedant pas mais jopuissant de ce que la nature lui offre a ete remise dans des reserve ,l`image se dechire ici tout n`est que cloture, barriere,grillages aux portails cadenasseset aux invectives:interdit,defense d`entrer,prive.
La liberte d`un seul a suplante celle de tous!!
Ranches au nom evocateur ou personnalise fleurissent ,troupeaux secheresse aidant disparessent,remplace par des chasses prives.Et si l`envie de grimpetr cette montagne me prenait ,il me faudrait violer la loi ou me contraindre a demande l`allegences au maitre des lieux.Et les cow-boys me direz vous de`` rancher `` il n`en plus bien souvent que le nom il vit a la ville et a a autre activite.
Et si l`ombre de Cochise ,Geronimo et Sitting Bullplane sur ce merveilleux pays ,revons qu`un jour leurs petits enfants armes de cisailles coupent ses barbeles liberticides.

mercredi 18 mai 2011

Texas

Non,nous n'avons pas ete attaque par Butch Kassidy et le Kid mais relisez donc Lucky Luke et vous allez pouvoir nous imaginer au Texas
A Langtry,  ou nous avons dormi un soir au pied des montagnes desertiques,sous un ciel etoile de merveilles,ou rien ne pousse sinon les cactus,ou rien ne passe sinon l'Union Pacific train et son convoi de 100 wagonnets.Langtry,est une ville fantome comme tant d'autres sur la route 90 west,le long du Rio Grande,ou vivent 18 hors la loi a l'ombre du juge Roy Bean
Mais le Texas,the lone star state,ou le drapeau texan flotte plus haut que l'americain,nous accueille avec cet ecriteau''gun crime = prison time''
Tout d'abord,a l'est,nous traversons l'etat au milieu d'inmesurables champs de cereales et de prairies d'elevage.Le 5 mai,les moissons sont terminees,les terres dechaumees,les foins faits,c'est la secheresse ici ,2 ans ,d'autres ont dit 7 mois qu'il n'a pas vraiment plu,les cow boy churches prient pour la pluie
De la vigne aussi,nous avons visite un chais sur la Texas Independance  Route et appris que des allemands et des tcheques se sont installes vers 1830 autour de Houston et Austin
Au passage , Fayetteville nous ensorcelle avec son square et ses commerces colores sous les galeries
A Bastrop,on se met au frais dans le State Park,la temperature s'eleve a 100 degre Faraday,le pays change de couleur,d'immenses ranchs clotures avec comme acces une barriere monumentale en fer forge au blason du proprietaire et derriere, de milliers d'acres de poussiere,arides,des arbustes rabougris,quelques chevres,moutons,vaches mais surtout des reserves de chasse,La porte est l'acte de propriete au Texas,plus elle est grande et large plus le domaine est vaste
L'architecture mexicaine ne s'est pas soumis a l'autorite americaine,elle est restee telle,et tant mieux.La rudesse d'un climat et d'une histoire sont quelquefois des genies de la culture et de l'art,nous voici maintenant depayses
La Border Patrol nous croise a tout bout de champ pour surveiller la frontiere avec le Mexique
Oh,une anecdote amusante mais offusquante
Au pic nic,je vais jeter les epluchures d'orange dans la poubelle et la surprise,je decouvre une grande baker's box de 12 donuts,beignets en forme d'anneau,a moitie consommee et tout juste deposee,quelle aubaine pour nous mais quel gachis,mais l'Amerique,c'est cela,le fast food,pas cher,les poubelles qui vomissent
Le ventre trop plein,nous continuons par le Texas Pecos Trail,borde de canyons desseches et constamment,du Southern Pacific Railroad a travers un paysage de Far West,les villages sont espaces quelquefois de 100 kms ,les vautours planent au dessus des charognes,il ne s'agit pas de crever en cours de route,Sanderson,Marathon,,on a trouve de quoi poser la tente,la pelouse grillee d'un motel,une communaute de marginaux puis ici a Alpine ,ou nous nous arretons 2 jours pour planter des tomates et des okras dans la poussiere au milieu des montagnes calcinees par les derniers incendies causes par des gestes irresponsables ,megots jetes par la fenetre de la voiture ou incident electrique etc
Nous continuerons demain toujours pra la 90 west vers El Paso, ville mi americaine mi mexicaine ou,parait il vaut mieux ne pas y trainer
have a wonderful day
Fredo

mardi 17 mai 2011

La louisiane it`s black and white

Richard, un grand gaillard a l`air jovial et calme vit au bout d`un cul de sac a deux pas du Mississipi,cote Louisiane.Maison modeste mais propre,genre mobile home sureleve par quatre rangees de pargaings , grand luxe un garage a la mode ici :abri en tole monte sur charpente metallique, il abrite deux voitures ,l`eternel pich-up et une autre soigneusement recouverte d`une bache.Un jardinet devant la demeure ,deux rangees de tomates qu`il bichonne avec amour ,les tomates sont deja grosses comme des oeufs, nous sommes le 24 avril.Une vache et deux genisses paissent dans un petit champ aux abord et sont autorises a nettoyer la bande qui jouxte la digue protegant de l`indomptable fleuve.
Depuis qu`il est la il n`a pas vu l`eau venir jusqu`a lui.Richard claudique,accident du travaildit-ilen tapant sur sa jambe artificielle.Nous sommes le jour de Paques ,il ne va pas a l`eglise ,il ne veux pas ``engraisser`` le pasteur de ses propres paroles.Il a deux fils ,un en californie sans trop de nouvelles et l`autre etait la pour nous accueillir,ils etaient avec un copain assis sur une charette a siroter une biere ces fameuses ``naturellement light``avec le gout qui va avec.
Nous nous arrivions sur des mauvais renseignements ou mal compris dans cette impasse plutot qu`au ``city park``, nous lui demandons l`hospitalite.Cela les a fait plutot rire,etait ce la premiere fois qu`un b;lanc lui demandait pareille chose?Enfin sans hesitation apres qu`il eu compris exactement notre demande il nous indique du bras l`espace derriere la digue et nous offre le coin de terrain nescessaire a notre couche, nous tire un tuyau d`arrosage pour avoir de l`eau. Son fils revient avec des saucisses chaudes,quatre cocas,des chips et un sac de dix litres de glace pour tenir toput au frais.Le lendemain,je demande a Richard d`ecrire un petit mot dans noter livre d`or,vraiment dit-il, l`air etonne ou confus en le reprenant, je decouvre seulement une
adresse dans une ecriture hesitante ,presque enfantine, Richard ne sait plus ou pas ecrire.
On se quitte avec une chaleureuse et sincere poignee de main
Le voisin blanc vit barricade''KEEP OUT,NO TRESPASSING,POSTED''et drapeau americain flottant dans la cour,chiens et dimanche matin,entrainement au tir,nous etions la pour entendre
Ici on vit cote a cote mais pas ensemble,le festival international de Lafayette nous en a donne la preuve,peu de noir dans le public,les creoles faisant exception
Bill nous a croise sur le City Park ou l'on joue au base ball,la mixite est presente ici entre enfants mais pour les parents,chacun reste de son cote,nous discutons et sympatisons et comme nous ne pouvions rester la,il nous invite sur le terrain de sa future maison a Charenton.Il nous guide avec son pick up flambant neuf,1500 dollards et nous voila dans un lieu''tranquille''nous affirme t il,pas de trafiquant ici ,pas de drogue et si vous etiez embetes,venez 3 maisons plus loin,j'ai ce qu'il faut pour les dissuader
Notre dernier hote est paysan,il a perdu beaucoup avec l'ouragan Katrina,de l'eau partout,il a fallu reconstruire,surelever la maison apres l'avoir deplacee,racheter le materiel agricole etmaintenant,il faut travailler pour payer,alors que l'heure de la retraite devait etre la,il reste sur ses terres.et.nous demandant notre route,il nous suggere des stationnements possibles en insistant''ho,here,good persons''
Voila comment l'on peut parler de ''l'autre''sans le nommer,la plaie reste beante et l'animosite vive,l'egalite dans la loi mais la pauvrete dans la couleur
Nous finissons notre aventure en Louisiane,decus d'avoir si peu parle francais,sur une image noire et blanche
Le long du Golfe du Mexique est borde d'une immense et inimaginable marais,2 jours de velo de plus de 100 kms,la blancheur des aigrettes et au loin d'etranges oiseaux aux grandes pattes sur la mer qui se nourissent non pas de ''crawfish''ecrevisse apres le dessechement des rizieres mais sucent le petrole noir et visqueux qui ,quelques moments auparavant s'etait deverse sur les cotes de la province oubliee
andre

samedi 14 mai 2011

Louisiana

Non,nous n'avons pas ete manges par l'alligator des bayous A Natchez,nous traversons le Mississipi et de l'autre cote du pont,la Louisiane en chapeau de paille nous accueille avec ses plantations.Au bout d'une impasse,nous demandons asile a Richard,fermier a la jambe de bois,accident de travail a l'usine,c'est notre premier contact avec la population noire et ma foi,il est chaleureux.Richard,de peur de nous voir mourrir de faim,nous apporte a la tente,hot home made deer sausages,honey bread,ships,coca et une poche de glacons,pas facile de glisser un glacon dans une can de coca mais un bon americain a toujours un verre a la main
C'est Paques,de grandes messes sont dites mais Richard nous dit croire a la liberte et non pas a ces balivernes.Il possede un taureau Angus , une vache Charolaise et deux veaux metis.On se quitte avec amities pour longer le Mississipi sur  a scenic road defoncee sans jamais voir le fleuve ,qu'on me rembourse,protegee par une levee qui maitrise ses impulsions,avant la digue,il a deborde de son lit au detriment des riverains
On a voulu voir les bayous,on a vu des champs infinis de mais,de soja,de canne a sucre et des rizieres,on a voulu voir la mer,on a vu Bayou Teche et Grosse Tete,puis on s'est retouves dans les marais ou les cypres swamp,les pieds dans l'eau,respirent par les genoux,on a traverse Pierrepart,Abbeville,Versailles,on a rencontre des Braud,des Ledoux,des Poupard,desLavergne,des Thibaudeaux,des noms,on dirait poitevins,c'est le pays cajun ou poussent les palmiers,les orangers mais les enfants des cajuns ont oublie la France,ils se sont melanges a la culture creole qui epice les plats d'ecrevisse et les boulettes d'alligator servis avec un riz de la Louisiane
Il y a 5 ans,l'hurricane,Katrina a tout devaste,on voit encore ses traces,les maisons sont reconstruites sur pilotis et on en parle encore
Nous nous arretons deux jours a la Fayette ou se deroule le festival de la musique internationale mais nous sommes decus par la multitude de stands pour manger et boire et souiller les rues et le peu de musique de bonne qualite a entendre.Nous avons tout de meme apprecie 2 groupes cajuns a tendance Zydeco et un autre acadien,Suroit,qui met la musique sous tes semelles avec les filles de la Rochelle.Peu reposes pour avoir arpente le festival les 2 jours,nous prenons la 80 south qui traverse un marais magnifique,un endroit reve pour se perdre et on atteint la rive du Golfe du Mexique entre la plage de sable blanc et les raffineries de petrole
Au large,un echiquier flottant s'illumine la nuit venue,c''est la que se joue l'economie americaine,les bateaux jettent leur filet de peche dans les cases blanches devant les puits noirs alignes en defense,peu soucieux de la derniere catastrophe,les huitres sont encore polluees
Adieu moustiques,moiteur,adieu boudin cajun,on se sentait quand meme un peu chez nous,a 10 kms de Port Arthur,des cow boys trient le betail a cheval,un avant gout du Texas
A l'heure actuelle,nous sommes toujours au Texas,aussi grand que la France,entre Del RIO et Alpin
on vous dira tout la prochaine fois
A propos de nous ,nous sommes en grande forme ,j'arrive a parler en montant les cotes et quelquefois je reste sur le grand plateau jusqu'en haut,on s'oblige a s'arreter de temps en temps pour se reposer comme aujourd'hui
on profite du frais en demarrant tot le matin,on est bronzes comme des mexicains mais on a un drole d'accent ,where do you come from
voici presque 2 mois que nous sommes en velo aux usa et ca en vaut la peine,la bise a tous
Pour nous envoyer un petit mot sans passer par le blog andre.groult0669@orange.fr
si quelqu'un connait l'adresse de Neil Young,faites savoir ,Andre veut le rencontrer